Anonymous

Le grand public a toujours aimé les superhéros. C’est un fait vrai depuis la nuit des temps. À l’époque, on contait les légendes de Hercules ou autres héros mythologiques. De nos jours, ces héros sont plus représentés au cinéma qu’autre part, la faute aux nouveaux moyens de divertissement et d’information.

En ces temps de recherches et d’innovation, les Hackers ont su attiser tous les fantasmes, notamment de ceux qui croient aux superhéros. C’est vrai que la comparaison, bien que flatteuse, peut s’avérer être pertinente.

Ces fouineurs disposent d’un certain pouvoir dans leur domaine et peuvent s’en servir pour diverses causes. Depuis maintenant quelques années les médias ont réussi à trouver le parfait personnage afin de représenter le superhéros moderne: Anonymous

À coup d’émissions, de reportages et d’articles Anonymous s’est vite fait adopté par les gens en tant que “Chevalier Blanc d’Internet”.

Il est donc judicieux de se questionner sur le fond véritable d’Anonymous. Qu’est-ce que c’est? Qui en fait partie? Pourquoi et dans quel but? C’est ce que je vais synthétiser lors de cette analyse.

Qu’est-ce qu’Anonymous?

Anonymous est, à la base, un groupe d’Hacktivistes. L’Hacktivisme se définit en une manifestation d’un avis politique par le biais du piratage. Se rebeller et pirater, pour faire court.

La particularité de ce mouvement est que n’importe qui peut y adhérer. C’est d’ailleurs ce qui fait la force d’Anonymous et ce qui constitue leur plus grande faiblesse.

Si nous suivons la définition originale d’Anonymous, alors ils devraient avoir une image de pirates engagés politiquement non? Ce n’est malheureusement pas le cas pour la plupart des gens. La faute à quoi? La diversité d’idées qui se sont mêlées au groupe au fil de ces années.

Comme tout le monde peut se prétendre en faire partie, beaucoup d’opérations ont été revendiquées par Anonymous alors que ceux impliqués n’ont jamais entendu parler d’Hacktivisme.

Triste réalité qui a progressivement terni l’image du groupe.

Anonymous existe-t-il encore ?

Désormais Anonymous a beaucoup perdu en crédibilité face aux Hacktivistes à cause de ce changement progressif d’objectif. À vouloir représenter les droits du peuple et la liberté du cyberespace en offrant à n’importe qui la chance d’aider leurs causes, Anonymous a petit à petit vu sa réputation changée en “groupe de skids trop d4rk”.

On a tous déjà eu un ami ou une connaissance s’y connaissant en informatique et se revendiquant d’Anonymous…

Ont-ils déjà existés ?

Nous sommes obligés d’admettre que ce groupe a déjà existé. En ce temps ces individus n’avaient peut être pas de visages, mais une identité bien propre à leur idéologie. Au jour d’aujourd’hui je ne crois plus en Anonymous. Les seuls membres restants sont à mes yeux un groupe de skids essayant de raviver une idéologie brisée par le temps. Les opérations ne mènent plus à rien et leurs auteurs ne se rendent pas compte à quel point cela est inutile de s’acharner de la sorte. Autant protester ensemble, pour de vrai, et non sous un masque vendu 4€ sur Amazon.

Après avoir été “à la mode”, le groupe est devenu une marque, un produit bon marché et un symbole marketing. Triste transformation qui a fait beaucoup de mal au monde de l’Hacktivisme.

Tout le monde a déjà entendu parler d’au moins une de leurs actions “héroïques”. La raison est simple: les médias les adorent! Quitte à déformer un peu la réalité, raconter leurs aventures fait toujours beaucoup de vues.

Cette exposition médiatique n’a pas aidé à garder leur réputation et leurs convictions intactes.

Malgré tout le groupe a su mettre sur pied de nombreuses opérations remplies de succès. En ignorant les deface ridicules de sites publics et les fausses accusations, leurs actions en tant que groupe sont impressionnantes.

Comme il n’y a pas de chef et pas de moyen de communication “officiel”, l’organisation des opérations est très compliquée. Afin de leur garantir un peu de couvertures, je ne divulguerai pas les moyens de communication mis en place (plus ou moins bien dissimulés et efficaces).

Conclusion

Comme ce mouvement n’a aucune règle, limites et n’a plus d’identité morale, sa crédibilité en a pris un coup durant ces dernières années. En ce qui me concerne, je ne crois plus du tout en Anonymous et les membres s’acharnant à essayer de prouver le contraire me font plus de peine qu’autre chose.

Malgré tout ces “héros du net” gardent une certaine estime dans le coeur du grand public qui, grâce aux médias publiques, les voient encore comme des voleurs au grand coeur.

Entre Hacktivisme et Fantasmes, Anonymous ne cessera jamais de faire parler de lui. Tant en bien qu’en mal.

Laisser un commentaire