Deepweb & Darkweb

Bien qu’utilisé par des millions de personnes chaque jour, le web réserve encore des mystères. Que vous soyez pirates, amateurs ou tout simplement curieux, vous avez déjà entendu parler du fameux “Deepweb” et “Darkweb”. Ces 2 termes ne sont souvent pas bien assimilés et peuvent prêter à confusion. Laissez-moi vous éclaircir la pensée.

Commençons par la base: définir les termes que nous allons utiliser tout au long de cet article. Pour ma part, je pense sincèrement que si les gens connaissaient la réelle définition de certains mots de ce domaine, il serait beaucoup plus simple d’éviter les confusions et les amalgames. Afin d’expliquer les Darknets (retenez bien le fait que je mette Darknet au pluriel, nous y reviendrons plus tard), il est essentiel d’expliquer ce qu’est le Deep Web.

Le Deep Web

Le Deep Web est un terme utilisé pour catégorisé n’importe quel contenu sur internet qui n’est pas indexé sur un moteur de recherche.

Voilà ce qu’est le Deep Web ! Pas vraiment terrifiant et illégal hein ?

Hacker stock art / Boing Boing

Quand on dit “indexable” cela signifie “qui apparait lors d’une recherche”. Lorsque vous faites une recherche Google pour chercher “Chaton” (oui, tout le monde le fait), le premier résultat est le site de la SPA. En navigant sur ce site, vous accédez à un certain nombre de pages. Mais le site n’est pas constitué uniquement de pages indexées (comme l’accueil du site par exemple). En effet, le site possède surement un espace d’administration, des fichiers hébergés etc. Tout cela fait bel et bien parti du Deep Web, car cela n’apparait pas lors d’une recherche internet. Attention, non indexé ne veut pas dire non accessible ! En effet, certains sites décident d’interdire l’indexation de certaines pages alors qu’elles sont totalement accessibles (comme les pages d’administration par exemple).

Le Deep Web est donc la face “cachée” du Web, la face non visible d’internet. Vous voyez très bien que tout cela n’est pas illégal, ni effrayant (à part si vous trouvez des pages d’information sur les chatons effrayantes, là je ne peux plus rien pour vous) ! C’est un terme souvent utilisé de manière abusive et dénuée de tout sens.

Le Darkweb (et les Darknet)

Maintenant que le Deep Web est un peu plus clair pour vous, reprenons la base de tout: Internet.

Internet, par définition, est un réseau. Géant, certes, mais cela reste un réseau. Un réseau partagé, protocolé, réglé et surveillé. Mais ne pensez-vous pas que, par soucis d’anonymat et de sécurité, des personnes auraient voulu créer des réseaux alternatifs ?

Un Darknet, par définition, est un réseau alternatif. Il n’utilise pas forcément les mêmes protocoles que le Web traditionnel. C’est un réseau dans le réseau si on peut dire. Nous employons le terme “Dark” dans leur nom car ces réseaux ne sont pas accessibles de manière “traditionnelle”. Il faut se munir des bons logiciels (et des fois du bon matériel) afin de pouvoir y accéder. Le Darknet le plus connu actuellement est Tor.

De par son architecture et de son design, Tor a depuis toujours été la référence en terme de réseaux alternatifs. Mais cela en fait-il un réseau incassable ? Pour répondre à cette question, je vous invite à aller lire mon article sur le sujet.

Le Darkweb est donc le terme utilisé pour faire référence à l’ensemble des Darknet existants (Tor, I2P, Freenet, etc).

Alors, illégal ou pas ?

Mais quelle belle question! C’est d’ailleurs sur cette dernière que 99,99% des gens se trompent ! Dans tout ce que je vous ai raconté jusqu’à présent, trouvez-vous un seul aspect illégal ? Je vous laisse 1min pour vous poser et y réfléchir.

La réponse est belle et bien NON ! Le Deep Web n’est en aucun cas illégal ! Si vous avez bien compris ce que je vous ai dit, le Deep Web constitue un ensemble de pages internet qui se sont tout simplement pas référencées. En aucun cas ne pas indexer une page (ou un fichier) est considéré comme illégal ! Attention tout de même: certaines pages non indexées peuvent contenir du contenu illégal (mais en général, comme c’est sur le Web normal, les gens ne s’amusent pas à faire ce genre de chose car il est facile de remonter jusqu’à eux).

Quand au Darkweb, c’est un peu plus complexe. En effet, accéder à un DarkNet n’a rien d’illégal en soit. Seulement, comme n’importe où la liberté est laissée aux gens, du contenu illégal se forme et ne peut pas être contrôlé. Certains sites faisant partie des DarkNets peuvent en effet avoir un caractère illégal. Mais ce n’est pas le Darkweb qui est en cause, plutôt le contenu mis en ligne par son biais.

J’espère avoir réussi à vous faire y voir plus clair dans tous ces termes qui peuvent être déroutants à première vue, mais qui ne sont pas si compliqués que ça si on s’y intéresse un minimum ! 🙂

Laisser un commentaire