Smart phone & dumb me

Le smartphone. L’objet qui a révolutionné notre ère moderne.

Depuis l’apparition du premier iPhone en 2007, son évolution n’a jamais cessée. Les possibilités d’applications étant quasiment illimitées, son importance dans nos vies ne finit de se développer.

Travaillant dans la sécurité informatique et étant passionné depuis des années, je me tiens constamment informé sur le sujet. Récemment, j’ai beaucoup réfléchi sur le cas du smartphone.

La place du smartphone

GPS, Micro, Caméra, Gyroscope, etc… Si je vous disais que vous vous baladez chaque jour portant ces instruments de surveillance sur vous… Me croiriez-vous ?

(évidemment que vous me croiriez car vous savez de quel équipement je parle haha)

En Janvier 2020, 3.5 milliards de personnes sont équipées d’un smartphone. Sachant que nous sommes actuellement 7.8 milliards sur Terre, cela indique que 44% de la population mondiale possède un smartphone.

44%… Quel chiffre effrayant.

Regardez autour de vous. Regardez à un arrêt de bus par exemple. Voyez-vous souvent des personnes sans smartphone ? Dans une salle d’attente de médecin ? En attendant le début de votre film au cinéma ? Nous sommes d’accord, le smartphone est omniprésent.

Cela fait maintenant environ 3 ans que j’essaye de contrôler un maximum mon hygiène numérique. Applications Open-Source, services en ligne respectant la vie privée, mesures de sécurité simples sur mes comptes en ligne et mes appareils domestiques, etc. Quelques efforts pour se sentir mieux dans son soi-même virtuel.

Paradoxalement, ces pratiques n’ont pas un grand impact sur ma réelle vie privée. Pourquoi me direz-vous ? Car 365 jours par an j’ai à mes côtés un appareil enregistrant mes moindres faits et gestes. Je parle ici de mon smartphone.

Malgré un système d’exploitation nettoyé et des applications de confiance, le problème reste le même : Je ne lui fais pas et je ne lui ferai jamais confiance. Nous serons capable de faire confiance à cette machine si et seulement si nous connaissons parfaitement sa composition et son fonctionnement. Ce qui est improbable de nos jours quand on voit la complexité des smartphones.

Outre le temps passé sur cet appareil et les problèmes de vie privée évidents, le smartphone est dorénavant la plaque tournante de nos interactions sociales.

Une triste prise de conscience

Je ne vais pas décrire dans cet article en quoi Internet a radicalement changé notre façon de communiquer. Ceci est un fait ayant fait l’objet de multiples recherches.
Le but de cet article est d’introduire un nouveau défi que je me suis lancé: réussir à vivre sans smartphone.

Quoi ? Toi qui est addict à la technologie depuis toujours ! Ça n’a aucun sens !

Et bien figurez-vous que cela a encore plus de sens que pour n’importe qui d’autre. En étant au cœur de l’informatique au quotidien, il est d’autant plus important de savoir réguler sa vie numérique.
Vous l’aurez compris, ma prise de conscience s’est faite lorsque je me suis rendu compte que j’avais perdu le contrôle de cette dernière.

Attention, je ne veux pas dire par là que je ne contrôle plus ce que je fais sur Internet ! Je dis simplement que cette dernière empiète trop sur ma vraie vie.
Le véritable déclic s’est produit lorsque je me suis un jour rendu compte que je ne savais plus m’ennuyer.

C’est vrai ça, c’était quand la dernière fois où je me suis réellement ennuyé ?

Cette dernière phrase à l’air comique à première vue mais l’est beaucoup moins lorsqu’on se pose la question à soi-même : « est-ce que je sais m’ennuyer? »
Pour ma part, la réponse est non.

Notre société moderne nous conditionne a ne plus savoir s’ennuyer. Des études ont prouvé que notre temps d’attention est actuellement d’environ 8 secondes. Bravo aux poissons rouges qui en ont un de 9 secondes ! (Ceci n’est pas une blague).

Voici quelques exemples qui devraient vous parler:

  • Consultez-vous votre téléphone devant la télé chez vous ?
  •  Prenez-vous votre téléphone aux toilettes ?
  • Vous êtes-vous déjà dit en regardant votre téléphone « Qu’est-ce que je cherchais déjà ? »
  • Vérifiez-vous si vous avez de nouvelles notifications très régulièrement ? (Même si votre téléphone ne sonne pas)
  • Consultez-vous systématiquement votre téléphone dans votre lit avant de vous coucher ?

Ces exemples peuvent paraître très généraux. Malgré tout, ce sont des situations communes à beaucoup de personnes et elles témoignent toutes d’une chose: l’addiction.

Le défi

Après avoir longuement réfléchi sur le sujet, il est temps pour moi de franchir le pas et de me lancer un défi fou: Pouvoir vivre avec un Dumbphone.

Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un Dumbphone: c’est littéralement l’inverse de votre smartphone:

  • Petit, léger
  • Pas/Petit écran tout pourri
  • Ne servant qu’à appeler
  • Est un véritable cauchemar lorsqu’il s’agit d’envoyer des textos
  • Pas/Peu de connexion à Internet

Image result for nokia 216Vous ne rêvez-pas, ce genre de téléphone à bien existé un jour! Pour un Nerd comme moi, ce genre d’appareil est aux antipodes de la satisfaction matérielle. Malgré tout, je vais devoir (sur)vivre grâce à ce dernier.

Attention, cela ne veux pas dire que je finirai ma vie avec un Nokia 3310. Le but de ce défi est tout simplement de pouvoir me dire « Je peux vivre sans smartphone ».Je continuerai à consulter périodiquement mes mails et mes réseaux sociaux sur mon ordinateur durant ce défi (donc, 1 fois par jour grand max.).

Nous pouvons comparer cela à une cure de désintoxication numérique.

Dans une première période de 3 semaines, je me contenterai d’utiliser mon Dumbphone seulement le weekend. La transition sera assez dure et je ne veux pas risquer une « rechute » dûe à un objectif mis trop haut, trop tôt.

Ensuite, j’essayerai de tenir une semaine sans aucune interaction avec mon smartphone.

Enfin, j’écrirai un second article expliquant mon ressenti sur cette expérience et expliquant comment vous pouvez essayer ceci chez vous !

Cette expérience me permettra de reconsidérer la place de mon téléphone dans ma vie. Son utilité, ses applications et le temps que je lui consacre. Je vais alors essayer d’améliorer ma concentration, réussir à m’ennuyer, développer ma créativité et changer mon approche des interactions sociales.

Avant de commencer l’aventure je ne me considère pas comme étant constamment sur mon téléphone mais… L’avenir nous dira si j’ai raison ou pas.

J’espère que ce défi me servira autant qu’il inspirera d’autres personnes à faire de même (ou à essayer en tout cas).

Merci pour votre temps et à très bientôt !