Wigle : Le Wardriving communautaire !

 

Bonjour à tous et à toutes !

En tant qu’amateur de communication sans-fil, les réseaux Wifi me passionnent. Les étudier, les comprendre et les casser me fascine ! En tant que tout bon chercheur en sécurité, il est important de se garder une base de données contenant toutes nos recherches en terme de réseaux Wifi.

C’est là que le Wardriving intervient. Mais d’abord, qu’est-ce quoi donc que ce mot ?

Le Wardriving est l’acte de recherche de réseaux sans fil Wi-Fi par une personne dans un véhicule en mouvement, en utilisant un ordinateur portable ou un smartphone.

En résumé, le Wardriving consiste à collecter une liste de réseaux Wifi et de la stocker afin de l’analyser. Cette pratique est très interressante car elle permet de dresser des statistiques très précises sur plusieurs caractéristiques d’un réseau sans-fil:

  • Types de réseaux
  • ESSID
  • BSSID
  • Type de chiffrement
  • Débit
  • Matériel connecté
  • Etc…

Possedant une Wifi Pineapple, il était naturel que je l’utilise afin de mettre en place un système de Wardriving. Avec l’aide de l’outil Kismet et du GPS de mon smartphone, j’ai réussi à créer un plan entier des réseaux wifi de ma ville ! Sympa non ?

Et maintenant si je vous disais que vous pouviez le faire simplement avec votre téléphone  tout en partageant vos données avec la base de données internationale ?

Le Wardriving accessible à tous

Je vous présente donc Wigle, le système de Wardriving ouvert et communautaire !

Grâce à son système libre et ouvert à tous, Wigle met à disposition une base de données gigantesque regroupant des millions de points d’accès Wifi. Pour participer à ce projet, il suffit de s’inscrire sur le site https://wigle.net et d’utiliser leur application mobile (Android ou IOS). Une fois dans l’application, activez le GPS et… Partez à la chasse !

 

 

Wigle ne gagne pas d’argent grâce à des pubs, mais grâce aux utilisateurs. Si vous le souhaitez vous avez la possibilité d’autoriser Wigle a utiliser les informations que vous uploadez à des fins commerciaux. Ce système est très bien car il dépend de la volonté de l’utilisateur sans avoir à le brider (en mettant une formule “Premium”, pas exemple).

Conséquences & conclusion

Les réseaux sans-fil deviennet petit à petit le type de réseau le plus utilisé autour du globe. De par sa simplicité de mise en oeuvre et d’utilisation il est normal que ce dernier devienne la cible de tous les regards. Malheureusement (ou heureusement, même), dans ce lot d’utilisateurs se trouvent des petits fouineurs qui sont fascinés par ce véritable pont technologique. N’est ce pas réellement magique de ce dire que nous avons la possibilité de nous connecter instantanément au monde entier… Sans aucune connexion physique visibile ?! Prenons un peu de temps pour nous émerveiller devant ce que la technologie du quotidien nous offre comme possibilité.

Accéder à un réseau wifi n’est compliqué pour personne, y compris pour les pirates. Le Wardriving permet de très vite se rendre compte du nombre de réseaux wifi ouverts ou utilisant encore le système de chiffrement WEP. Laisser son réseau wifi accessible depuis l’extérieur de son périmètre personnel (maison ou entreprise) peut s’avérer dangereux dans certaines situations.

Un exemple simple est le cas des célébrités. Beaucoup d’entres elles se sont déjà faites avoir à cause de leur wifi ! Un fan un peu trop collant avait repéré leur belle villa, s’était approché de leur maison, avait capté le wifi depuis leur voiture grâce à une antenne longue portée, avait cassé leur clé WPA (ou même WEP) et avait ensuite libre accès aux données transitant par le réseau des célébrités (photos, mails, etc). Le schéma s’applique aussi aux entreprises étant en prise à une forte concurence.

Le risque n’est pas nul et ne peut en aucun cas être négligé.

Sécurité et praticité forment un équilibre très fragile dans l’ère du numérique.

J’espère que cet article vous a plu, si c’est le cas n’hésitez pas à le partager et à me le dire 😀

Je vous donne rendez-vous dans un prochaine article, d’ici là: Stay Tuned !

Laisser un commentaire